Déjà 12 projets de tunnels pour CBE et TECHNOPREF

TECHNOPREF, la filiale Préfabrication du groupe DEMATHIEU BARD en Amérique du Nord, travaille avec CBE Group depuis 20 ans. A l’occasion de la dernière collaboration entre les deux sociétés pour le projet HRBT, nous avons rencontré Louis Charette, son Directeur Général, pour échanger sur la relation qui unit les deux entités depuis autant d’années.

CBE Technopref HRBTCBE Technopref2 HRBT 260x336px

Mr Charette, quel est votre profil ? Depuis combien de temps travaillez-vous pour TECHNOPREF? A quand remonte votre première collaboration avec CBE ?

Je suis ingénieur civil de formation, avec une spécialisation à l’origine dans le génie civil lourd ; ces 20 dernières années, ma carrière a pris une orientation vers la préfabrication de tunnel. Je me suis occupé de cette activité en particulier au sein du Groupe DEMATHIEU BARD dès son lancement, à la suite d’opportunités qui m’ont amené dans cette direction.
DEMATHIEU BARD, dont le siège social est en France, s’est implanté en Amérique du Nord en 1997, avec une forte présence au Canada dès le départ. A partir de 1998, nous avons commencé à regarder les opportunités au niveau de l’activité en travaux souterrains, en collaborant déjà avec CBE. Dans les années 90, notre Groupe avait déjà fait des travaux de préfabrication de voussoirs en France et s’était intéressé à ce thème. Nous avons obtenu notre premier contrat majeur dans la préfabrication en 2001 avec la réalisation d’un tunnel pour trains légers à Minneapolis. Ça a été notre coup d’envoi, c’est à ce moment-là que nous avons fondé TECHNOPREF, que je dirige depuis maintenant 20 ans.

Si vous deviez résumer votre expérience avec CBE Group en seulement 3 mots ?

Avec CBE, nous avons réalisé jusqu’à maintenant 12 projets. Le fil conducteur de cette collaboration, sa pierre angulaire, c’est la compétence de CBE. C’est une autorité dans son métier, et qui a su rester au meilleur niveau depuis le début. CBE à mes yeux, reste leader sur les projets les plus complexes et s’adapte aux évolutions des normes et du marché. Plus le sujet est technique, plus CBE est pertinent.
Je citerais aussi la fiabilité : ce ne sont pas seulement des idées qu’on nous propose, mais aussi des produits qui répondent à nos exigences. On nous livre un produit avec un vrai suivi. Enfin, on peut également parler de l’accessibilité de l’entreprise. Nos interlocuteurs ont des profils variés, et ce sont des gens qui vont prendre le temps de discuter de chaque sujet avec nous. Cela nous permet de gérer nos projets sereinement. Nous apprécions l’agilité et la flexibilité de CBE : elle nous aide à bien gérer chaque problématique.

S’il ne devait y avoir qu’un seul projet dont il faut se souvenir, lequel serait-il ?

Le premier projet est toujours très important, c’est donc celui de Minneapolis qui me vient à l’esprit. Nous avons construit un carrousel, avec un jeu de moules. Ce projet a mis nos nerfs à rude épreuve ! Nous avions de forts enjeux avec de nombreuses incertitudes, mais au final, c’est un projet pour lequel nous avons obtenu des prix qui ont récompensé notamment son innovation. Il constitue toujours une référence pour nous, et nous a permis de nous lancer et de nous développer.

Pensez-vous que CBE Group, en tant qu’entreprise française, a autant sa place sur le marché US qu’une entreprise américaine ?

De nos jours, les compétences n’ont plus de frontières. Il n’y a pas d’équivalent américain dans ce créneau-là, et la présence de CBE aux USA est tout à fait pertinente, et souhaitable. Comme toujours, la maîtrise technique du sujet est un prérequis. Il faut aussi continuer à faire des efforts pour maintenir une présence physique du côté américain. Elle permet de mieux comprendre ce marché et ses participants.

Quels sont les projets à venir aux USA ces prochains mois ?

Le marché du souterrain est très prometteur en termes de volume aux USA. Les programmes d’infrastructures que les USA mettent en place en ce moment sont très intéressants, et conséquents ; plus on densifie, plus on modernise, plus on va vers le souterrain.

Dans une vision à plus long terme, comment voyez-vous l'avenir du voussoir ? Quelles innovations nous attendent ?

Nous suivons la tendance mondiale actuelle avec le béton bas carbone. C’est un passage obligé. L’industrie devra relever le défi des particularités techniques de ces nouveaux matériaux qui vont demander l’évolution des modes de production pour réussir à obtenir les performances voulues.
Toujours dans les matériaux, les bétons micro-fibrés sont l’avenir, car ils permettront d’obtenir des produits offrant de bien meilleures performances. Une meilleure résistance aux impacts, une plus grande durabilité : le béton fibré élimine pour moi toutes les notions d’armatures conventionnelles en acier, qui font vieillir les structures.
On voit une très grande volonté d’introduire de la nouveauté chez les donneurs d’ouvrage en Europe, en France notamment, de faire des essais à taille réelle aussi. Cette volonté-là n’est pas présente dans la même mesure du côté américain, principalement à cause de l’environnement plus teinté par le légal. Les stratégies de changement sont plus faciles à introduire du côté européen.
TECHNOPREF bénéficie d’ailleurs de l’influence de la direction technique du Groupe, située en France, pour avancer dans ses projets nord-américains. Notre ADN, c’est la maîtrise technique : c’est la plus grande force du groupe DEMATHIEU BARD.

CBE Group, expert en solutions pour le tunnel, vous propose du sur-mesure pour l'optimisation de votre projet. N’hésitez pas à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou nous demander un devis.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies à des fins de statistiques de visites.