UN COLLABORATEUR FRANCO-CHINOIS POUR PLANIFIER LES PROJETS CBE CHINE

Passer de Chef de Projet en VIE (Volontariat International en Entreprise) à Responsable de Planning chez CBE Chine, c’est le parcours de Rémy QUACH, français d’origine chinoise, travaillant chez CBE Group depuis 2014. Il met son profil bi-culturel au service de l’entreprise pour faire la liaison entre le siège social en France et la filiale asiatique. Rémy QUACH nous parle de son expérience chez CBE Group.

Quel a été votre parcours avant d’arriver à CBE Group ?

J’ai été diplômé ingénieur Arts et Métiers en 2014 à Angers. Pendant mon cursus, j’ai choisi de faire un double diplôme en ingénierie mécanique à l’université JiaoTong de Xi’an en Chine. J’ai effectué mon stage de fin d’études en tant qu’ingénieur qualité dans une usine de fabrication de bijoux, dans le sud de la Chine.

Pourquoi ce double cursus franco-chinois ?

Mes parents étant d’origine chinoise, j’ai grandi dans une culture mixte et j’ai suivi des cours basiques en chinois étant petit : c’était donc pour moi une opportunité de redécouvrir cette culture en constante évolution, complètement différente de celle qu’ont connu mes parents. Avoir des bases solides dans la langue ainsi que des origines chinoises m’ont permis de m’intégrer bien plus facilement à Xi’An, qui reste une ville assez différente de Shanghai ou de Canton, où il est plus facile de trouver des expatriés.

Quand avez-vous commencé votre carrière chez CBE Group et à quel poste ?

J’ai commencé à travailler pour CBE Group en Octobre 2014, en tant que Project Manager en VIE. A l’époque, il s’agissait surtout de faire de la coordination entre la France et la Chine - notamment du suivi de projet export - et d’être le lien avec le Comité de Direction en France.

Vous êtes aujourd’hui Responsable Planning Chine, pouvez-vous nous décrire votre poste ?

Je suis aujourd’hui PMC – c’est-à-dire Responsable du Planning, et ce poste me met en contact au quotidien avec différents départements. Il s’agit tout d’abord de faire un planning de production suivant les capacités de fabrication et les modalités du contrat, puis de réaliser le suivi constant de l’avancement du projet, tout en prenant en compte les paramètres des différents autres départements tels que les achats, la qualité, mais aussi le Bureau d’Etude en France. Il s’agit de jongler avec les contraintes de chacun, pour optimiser le flux de production et simplifier les choix à effectuer.

Comment se déroulent les interactions avec vos homologues chez CBE France ?

Par rapport à mon poste actuel, j’interagis surtout avec le Bureau d’Etude pour connaître leurs difficultés et leur avancement dans les projets. Cela me permet de communiquer avec l’équipe en Chine et de nous arranger en conséquence. Beaucoup de ces discussions se font par Skype dans un premier temps, car cela permet de se comprendre plus clairement. La formalisation se fait par mail ensuite. De mon point de vue, cela permet de remettre beaucoup de choix et de décisions dans leur contexte et cela facilite les échanges par la suite.

Quels sont les avantages et inconvénients à travailler à un poste en relation avec un pays si éloigné géographiquement et culturellement ?

Dans l’industrie du tunnel, et même de manière plus générale, les choses en Chine vont vite. Cela se voit dans le quotidien et, dans le cas de CBE Group, dans les délais d’exécution quand le contrat est signé. En conséquence, des décisions et des changements peuvent avoir lieu plus rapidement en Chine, mais en contrepartie la poursuite du projet en France sera plus stable.
Dans mon travail, je pense que les principaux inconvénients de cet éloignement sont la communication qui devient moins évidente et les délais qui s’allongent.

CBE Group, expert en solutions pour le tunnel, vous propose du sur mesure pour l'optimisation de votre projet. N’hésitez pas à nous contacter ou nous demander un devis.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies à des fins de statistiques de visites.